LE DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC)

Depuis le 8 décembre 2015, les professionnels de santé, dont les puéricultrices, doivent satisfaire tous les trois ans, à une obligation de développement professionnel continu (DPC). Pour répondre à cette obligation, elles doivent s’inscrire dans un programme  de DPC suivant l’arrêté du 8 décembre 2015 fixant la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé pour les années 2016 à 2018.

1/ Principes

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins associant la formation continue et l’évaluation des pratiques professionnelles.

Il s’adresse à l’ensemble des professionnels de santé.

La loi HPST a instauré l’obligation de DPC pour l’ensemble des professionnels de santé. Selon l’article 59 de cette loi, le DPC a pour objectifs « l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé ».

Un programme annuel ou pluriannuel de DPC peut comporter deux activités : l’analyse des pratiques, l’acquisition ou l’approfondissement de connaissances ou compétences.

Il doit :
-s’avérer conforme à une orientation nationale ou régionale du DPC,
-comporter une des méthodes et des modalités validées par la HAS après avis de la commission scientifique indépendante,
-être mis en œuvre par un organisme de DPC enregistré auprès de l’Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu (OGDPC) et évalué positivement par la commission scientifique indépendante (CSI) de la profession correspondante ou par la commission scientifique du Haut Comité pour les professions paramédicales (HCPP).

A noter : l’ANPDE, déjà organisme de formation, est reconnu organisme de DPC.

2/ Exigences méthodologiques

Une liste précise les exigences méthodologiques portant sur les programmes, les supports utilisés, les intervenants et la tracabilité de l’engagement des professionnels.

Ces méthodes sont regroupées selon six grandes approches :
-une approche à dominante pédagogique ou cognitive (formation en groupe ou en individuel),
-une approche à dominante analyse des pratiques (gestion des risques, revue de dossier et analyse de cas, indicateurs, analyse de parcours de soins, analyse de parcours professionnel),
-une approche intégrée à l’exercice professionnel (gestion des risques en équipe, exercice coordonné protocole pluriprofessionnel),-les dispositifs spécifiques (accréditation des médecins exerçant une spécialité ou une activité à risque, accréditation des laboratoires de biologie médicale, programme d’éducation thérapeutique, protocole de coopération, formation professionnelle tout au long de la vie (professionnels paramédicaux).
-l’enseignement et recherche (publication d’un article scientifique, recherche clinique en matière d’amélioration de la qualité et de la sécurité, maîtrise de stage, formateurs pour des activités de DPC.
-la simulation (session de simulation en santé, tests de concordance de script (TCS)).

La liste proposée a vocation à être évolutive en fonction des nouvelles données bibliographiques ou de nouveaux besoins identifiés par les professionnels ou les pouvoirs publics.

Ci dessous l’arrêté fixant les orientations nationales DPC 2016 à 2018.

arrêté du 8 décembre 2015 orientations DPC 2016_2018 JO du 17 dec 2015

3/ les programmes de formations DPC de l’ANPDE 2017

L’ANPDE est un organisme de formation continue destiné aux professionnels de santé et médico-sociaux travaillant entre autres en établissement d’accueil de jeunes enfants (EAJE), protection maternelle et infantile (PMI), centre hospitaliers, établissement médico-sociaux, centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle, secteur libéral et associations.

Les formations se déroulent majoritairement au siège de l’ANPDE à Paris mais peuvent être organisées sur demande au sein des établissements. Les participants peuvent s’inscrire par l’intermédiaire du service formation de leur employeur ou s’inscrire en individuel.

Les thématiques de formation sont variées: allaitement maternel, agrément des assistantes maternelles, gestion du stress et épuisement professionnel, bientraitance, visite à domicile et consultation de puéricultrice, observation du bébé, pleurs du bébé, portage physiologique, parentalité vulnérable, attachement et séparation, analyse des pratiques professionnelles, accompagnement en stages d’étudiants, douleur de l’enfant et l’adolescent. En fonction des propositions, de nouvelles formations sont susceptibles d’être crées.

Vous trouverez plus de détails dans le programme de formation 2017.

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME 2017