L’ANPDE rejoint le Collectif Inter Urgences et appelle l’ensemble des Infirmiers puériculteurs et Infirmières puéricultrices hospitaliers à se mobiliser le 15 octobre 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 7 octobre 2019 –

Dégradation des conditions de travail, diminution des ratios en réanimation néonatale, risques accrus pour l’enfant et les professionnels... L’ANPDE appelle l’ensemble des infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs (IPDE) du territoire à rejoindre la mobilisation initiée par le collectif inter urgences.

Les infirmier(e)s puériculteurs(trices), épuisé(e)s

Les conditions de travail en hospitalier pour les IPDE sont en constante dégradation, les grilles salariales sont indignes au regard des compétences des IPDE et de leur spécialisation de 12 mois.

Il y a peu, le 4 septembre 2019, l’ANPDE publiait les résultats d’une enquête menée auprès des professionnels des services de réanimation néonatale du territoire et alertait le ministère quant au manque de formation des infirmiers dans ces services.

L’enjeu ? La sécurité des enfants et l’accompagnement des parents. Pour autant, cette interpellation du ministère est restée sans réponse. Pire, dans le cadre du projet de réforme du décret « périnatalité » la DGOS envisage de baisser les ratios de présence des IPDE dans la composition des équipes soignantes, notamment en réanimation néonatale, en soins intensifs néonataux et en médecine néonatale.

L’ANPDE alerte ainsi sur la dégradation annoncée des conditions de travail des infirmier(e)s exerçant en néonatologie, en maternité et plus largement sur la situation dramatique des infirmier(e)s exerçant auprès de l’enfant.

Si le seul moyen de communication envisageable avec le ministère des solidarités et de la santé est la mobilisation, alors l’ANPDE appelle tous les IPDE hospitaliers à se mobiliser !

Charles Eury -Président - ANPDE

06 46 84 81 75

www.anpde.asso.fr

A propos de l’ANPDE:
Créée en 1949, l’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE) est l’unique association qui défend et rassemble les professionnels de la spécialité de puéricultrice. Forte de ses 2000 adhérents, elle vise à promouvoir une politique de santé ambitieuse pour les quelque 13 millions d’enfants, et à défendre leur intérêt et celui de leur famille. Elle représente les 20 000 professionnels diplômés de la spécialité et les étudiants dans les instances officielles permettant ainsi l’évolution de la profession et la reconnaissance de la plus-value de la puéricultrice. L’ANPDE contribue, en outre, au développement professionnel en organisant des formations DPC et un congrès annuel de haute valeur scientifique. 

Sébastien Devillers – Aurasi Communication

06 63 43 89 24

sdevil@aurasicommunication.com