« Ma santé 2022 » La Ministre de la santé et des solidarités rejette la proposition d’amendements des puéricultrices par des arguments inexacts

L'ANPDE avait déposé deux amendements dans le cadre de la loi "santé 2022". Le premier visait notamment à identifier les spécialités infirmières sur le tableau de l'Ordre Infirmier. Celui-ci a été adopté par le gouvernement ! Il permettra ainsi une meilleure identification de la spécialité y compris auprès des usagers et nous nous en félicitons.

Cependant, un deuxième amendement visait à permettre aux IPDE de prescrire des dispositifs de soutien à l'allaitement. Celui-ci a été rejeté pour des motifs totalement inexacts démontrant une méconnaissance inacceptable de notre spécialité. Pour le gouvernement, les puéricultrices.teurs n'exercent qu'à l'hôpital sauf "quelques unes en PMI".

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse à diffuser largement rappelant la mobilisation du 28 mars : les puéricultrices.teurs exercent également en PMI et dans les modes d'accueil et nous comptons bien le montrer !

Pour en savoir plus cliquez ici

Anaïs VALENCAS