Formation

Prévenir la mort inattendue du nourrisson, communiquer avec les personnes concernées

Formation en partenariat avec l’Association “Naître et Vivre”

logoNV.png

Formateurs

Dr Elisabeth Briand Huchet, pédiatre ex-responsable de Centre de référence MIN et médecin conseil de l’association Naître et vivre, Jessica Holc, psychologue, psychothérapeute, responsable de formations d’équipes de bénévoles dans le champ de la lutte contre l’exclusion et Myriam Morinay, cadre et formatrice de santé, vice-présidente et responsable pédagogique des formations Naître etVivre.

Public

Infirmièr(e)s puéricultrices(teurs), professionnels travaillant dans la santé de l'enfant

Pré-requis

Etre professionnel dans le milieu de l'enfance

Objectifs pédagogiques

• Acquérir des connaissances précises sur la mort inattendue du nourrisson, (définition, données épidémiologiques, éléments de prévention) ;
• Etre en capacité de diffuser des messages de prévention en tenant compte des nouvelles pratiques (co-sleeping, collier d’ambre, portage en écharpe, peau à peau, maternage...) ;
• Développer une attitude favorisant une communication adaptée auprès des parents endeuillés, (proches et professionnels).

Durée
1 jour soit 7 heures

Lieu
132, av du Général Leclerc - 75014 Paris

Dates
1er octobre 2020

Tarifs
Employeur : 250 €
Individuel non adhérent ANPDE : 160 €
Individuel adhérent ANPDE : 100 €

Programme détaillé

La mort inattendue du nourrisson


• Comprendre l’histoire de la prise en charge de la mort inattendue du nourrisson ;

• Expliquer ce que recouvrent les termes suivants : la mort inattendue du nourrisson, (MIN), la mort subite du nourrisson (MSN), la mort subite et inexpliquée du nourrisson (MSIN) : explications médicales ;
• Connaître les mesures de prévention et les résultats obtenus ; identifier les nouvelles pratiques en matière de puériculture et mesurer leurs limites.

Communiquer avec les parents endeuillés et toute personne concernée

• Identifier les différentes attitudes d'écoute
• Expérimenter l’écoute active ;
• Communiquer en étant centré sur son interlocuteur ;

• Repérer les freins à la communication, écouter ses émotions et recevoir l’émotion de l’autre ;
• Apprendre à adapter sa communication en fonction du support (de visu, téléphone, écrit, mail, sms...), en fonction du public, du statut de la personne (professionnels de la petite enfance, parents endeuillés, femmes enceintes, jeunes accouchées, grands-parents...) ;

• Utiliser la reformulation.