Formation

Petite enfance : revisiter ses pratiques à la lumière des neurosciences

 

Formateur

Héloïse Junier, psychologue en EAJE, doctorante sur les émotions du jeune enfant à l’Université Paris Descartes, journaliste scientifique de presse écrite, formatrice pour les professionnels de la petite enfance et conférencière.

Public

Infirmièr(e)s puéricultrices(teurs), professionnels travaillant dans la santé de l'enfant et secteurs médicosociaux, PMI, EAJE.

Pré-requis

Avoir réalisé une formation initiale de professions de santé au sens du Code
de la Santé Publique.

Objectifs pédagogiques

 

  • Familiariser les professionnels de la petite enfance aux principaux constats de la recherche scientifique sur le jeune enfant dans différents domaines : les apprentissages, les besoins, les émotions, la communication ;
    • Faire le lien entre la théorie et la pratique : adopter des pratiques professionnelles bientraitantes qui découlent des constats en neurosciences qu’il s’agisse de la manière d’accompagner les émotions de l’enfant, d’aménager l’espace, de formuler des interdits, d’interpeller un enfant, de gérer son propre stress ;

    • Apprendre à identifier et à accueillir ses propres émotions d’adultes.

Durée
2 jour soit 14 heures

Lieu

132, av du Général Leclerc - 75014 Paris

Dates
17 et 18 septembre 2020

Tarifs
Employeur : 500 €
Individuel non adhérent ANPDE : 320 €
Individuel adhérent ANPDE : 200 €

Programme détaillé

 

Jour 1

• Retour sur les besoins fondamentaux du jeune enfant : de quoi a-t-il réellement besoin pour bien grandir, se sentir bien dans ses baskets et s’épanouir ?
• « Il le fait exprès ! », « Il me teste ! », « Il fait des caprices ! » : déconstruction des idées reçues sur l’enfant et son fonctionnement cognitif et émotionnel ;
• Réinterroger les concepts-clés de la petite enfance tels que le « complexe
d’Œdipe » et « l’angoisse du 8ème mois » à la lumière de la recherche scientifique ;
• Accueillir les pleurs et les cris de colère des enfants à la lumière des travaux en neurobiologie.

Jour 2


• Revisiter sa manière de communiquer avec le jeune enfant, de l’interpeller et de lui formuler un interdit ;
• Cris, humiliations, isolement : comprendre l’impact des maltraitances émotionnelles répétées sur le cerveau de l’enfant et son devenir ;
• Fixer un cadre et des limites qui permettent à l’enfant de satisfaire ses besoins ;
• Autorité bienveillante et pédagogie positive ;
• Comprendre le rôle de l'ocytocine dans le bien-être des êtres humains, petits et grands.